L a révolution digitale que nous vivons dépasse largement le cadre purement technologique. Elle bouscule les équilibres économiques et transforme les usages à une vitesse jamais atteinte jusque-là. Elle touche tout autant les clients des entreprises numériques dans leurs activités, leurs chaînes de valeur et leurs organisations, que les individus dans leur vie quotidienne et la société en général, dans ses règles et ses équilibres.

Avec le , la société passe de la propriété à une économie collaborative, de la maîtrise individuelle à la mutualisation (cloud, blockchain etc.), du système à l’écosystème (réseaux sociaux, API etc.)

Il s’en suit pour les utilisateurs – individuels ou collectifs, publics ou privés – une perte de contrôle des outils et des acteurs qui mettent en oeuvre ces systèmes. À cela s’ajoutent les risques engendrés par l’exploitation extensive des données et par la virtualisation des échanges et des processus qui renforcent le besoin de cybersécurité et d’encadrement de l’utilisation des données.

En contrepoint des attentes et des opportunités que laisse espérer le foisonnement d’innovations ambiant, émerge ainsi la nécessité d’entourer ce nouvel espace numérique d’un climat de confiance. Par leurs activités, les entreprises numériques jouent un rôle actif dans la . Elles déploient les technologies et innovations qui sous-tendent la révolution digitale et accompagnent leurs clients dans leur transition.

Il leur incombe donc de prendre part à l’instauration de cet environnement de confiance et d’assurer les conditions de son maintien, sous peine de se voir remplacées par de nouveaux entrants et de perdre la maîtrise de leurs marchés. Il s’agit d’un vrai défi qui requiert de leur part de se transformer en profondeur, non seulement pour revoir leurs propositions de valeur, mais aussi pour faire évoluer leurs modèles d’affaires et accompagner de manière responsable leurs clients dans leur propre transformation.

La transformation digitale et les principales innovations digitales misent en oeuvre doivent permettre d’appréhender la transformation des lieux de vie par un vecteur structurant déjà pour ces lieux qu’est la dans son sens le plus large. Le marché de la transformation digitale par la sécurité physique sont à la fois des risques et des opportunités pour l’entreprise du numérique. Pour cela, le meilleur moyen d’appréhender ce nouveau marché est tout d’abord de décrire l’état du marché de la transformation digitale d’une part et d’autre part celui du marché de la sécurité.

L’innovation digitale

Depuis les années 70, qui ont ancré l’informatique dans les entreprises, chaque décennie a connu une évolution technologique marquante : l’informatique personnelle dans les années 80, les ESN et le conseil dans les années 90, Internet dans les années 2000, la mobilité, le smartphone et le cloud dans les années 2010 et aujourd’hui, la donnée et l’IA. Les entreprises numériques ont adapté leurs propositions de valeur au gré de ces tournants. Mais aujourd’hui, on assiste à une accélération de la cadence d’innovation et à une convergence des technologies (facilitée par le cloud) qui amplifient les changements au point de créer des ruptures profondes dans les usages et les équilibres économiques. Les entreprises numériques, comme les autres, sont confrontées à ces ruptures.
Considérée individuellement, chacune des neuf innovations illustrées dans le schéma suivant sont à la fois des risques et des perspectives positives pour l’entreprise du numérique.